Project Description

Gyula Halasz, plus connu sous le pseudonyme Brassaï, est un photographe français d’origine hongroise, également dessinateur, peintre, sculpteur et écrivain.

C’est sous ce nom qu’il s’impose comme celui qui a su capturer l’essence de la ville dans ses clichés, publiant un premier recueil en 1932 intitulé « Paris de nuit » qui reçoit un grand succès et le fera même surnommer « l’œil de Paris » par Miller dans l’un de ses essais. En dehors de ses photos du Paris, Brassaï s’est aussi intéressé à la haute société, aux intellectuels, à la danse et à l’opéra. Il photographia ses contemporains : Salvador Dali, Pablo Picasso, Henri Matisse, Alberto Giacometti et certains écrivains majeurs de l’époque tels que Jean Genet ou Henri Michaux. Il est également l’auteur de photographies de mode, entre autres une série pour le couturier Christian Dior. Une de ses photographies de la série des Graffiti sera utilisée en couverture du recueil de Jacques Prévert de 1946 intitulé Paroles.

Ses photographies offrirent à Brassaï une renommée internationale. En 1956, son film Tant qu’il y aura des bêtes gagne un prix à Cannes puis en 1974, il est élevé au rang de chevalier des Arts et des Lettres, avant de recevoir en 1976, la Légion d’honneur. Il gagne le premier « Grand Prix national de la photographie » à Paris deux ans plus tard. Il est exposé aux rencontres d’Arles lors des soirées de projection au Théâtre antique en 1970 pour Brassaï de Jean-Marie Drot et en 1972 pour Brassaï si, Vominino de René Burri. Il est l’invité d’honneur des rencontres d’Arles en 1974.

En 2000, une grande rétrospective de 450 œuvres est présentée au centre Georges Pompidou grâce au concours de sa veuve.

Pour accéder aux œuvres de ce créateur que nous exposons, cliquer sur l’image ci-dessous :